© édition de la carte de visite de l’exposition

.

(english below)

J’ai l’honneur de vous présenter Luna park.

Lors d’une visite d’un appartement j’ai vu des œuvres fortement alléchantes pour les collectionneurs en herbe. Ce fut une exposition organisée par les artistes, Sara Lucas et Guillaume Clermont. De cette rencontre un jour de pluie je me suis dit, je vous invite. Dès le samedi 24 novembre venez voir leurs choix d’œuvres à la maison.

I have the honour of presenting the Luna Park Project.

During a visit to an apartment, I saw some very interesting artwork perfect for young collectors. This exhibition was organized by artists Sarah Lucas and Guillaume Clermont. After that rainy day meeting, I thought that’s it you’re invited. From Saturday November 24th come see their works at my place.

.

.

Anna Baranowski  (Leipzig), Amélie Laurence Fortin  (Québec), Clémentine Carsberg (Marseille),

Nicola Melinelli  (Bologne)

LUNA PARK, CHAPITRE XIV – THE BEEKEEPER’S DAUGHTER

.

Group show : 24 novembre – 29 décembre 2012 / November 24th – December 29th

entrée libre du jeudi au samedi de 15 à 19 heures ou sur rendez-vous / / Entrance Thursday and Saturday from 3 pm till 7 pm or by appointment

.

Chapitre XIV – The Beekeepers’s daughter

Le bourdonnement des premiers matins avait laissé place à un ennui sans excès qui ne cessait de se répéter. Puis, au milieu de ce silence creux, un éternuement.

Une personne qui éternue est, l’espace d’un bref instant, entièrement elle-même. Ce réflexe très naturel du corps est quelque chose dont tout le monde peut faire l’expérience. Un court moment où toute sorte de contrôle, de retenue, voire de raison, est alors impossible.

Au-delà des parois fissurées de la pièce, on retrouvait les traces de quelques événements héroïques.

Au bout de cet intérieur étroit, tel un présent oublié, une minuscule cour où il était possible de se glisser sans peine. Autrefois tapissée de fleurs, il y avait maintenant longtemps que celle-ci avait été désertée.

Commissaires : Sara Lucas, Guillaume Clermont

Luna Park n’est pas un lieu. Ni un regroupement, ni une association. Initiative artistique itinérante, il s’agit d’abord et avant tout d’une aventure dont l’issue est incertaine.

.

click here for website Luna Park Project

Clémentine Carsberg, Intérieur jour, 2012, tapisserie, courtesy de l’artiste et La GAD Marseille.

.

Amélie Laurence Fortin, Royal Pine – 2012, carton récupéré, acrylique, mélasse, courtesy de l’artiste et La GAD.
.
détail
.
détail
.
Amélie Laurence Fortin, Sphynx, 2012, plâtre peint, courtesy de l’artiste et La GAD.
.
détail
.
Amélie Laurence Fortin, Royal Pine – 2012, carton récupéré, acrylique, mélasse, courtesy de l’artiste et La GAD.
.
vue de l’exposition Luna Park, Chapitre XIV, The Beekeeper’s Daughter
.
vue de l’exposition Luna Park, Chapitre XIV, The Beekeeper’s Daughter
.
Nicola Melinelli, 2012, huile sur toile, courtesy de l’artiste et La GAD.
.
Nicola Melinelli, 2012, huile sur toile, courtesy de l’artiste et La GAD.
.
vue de l’exposition Luna Park, Chapitre XIV, The Beekeeper’s Daughter
.
Nicola Melinelli, 2012, huile sur toile, courtesy de l’artiste et La GAD.
.

Nicola Melinelli, 2012, huile sur toile, courtesy de l’artiste et La GAD.

.

Nicola Melinelli, 2012, huile sur toile, courtesy de l’artiste et La GAD.

.

vue de l’exposition Luna Park, Chapitre XIV, The Beekeeper’s Daughter

.

Anna Baranowski, the very self in action – 2007, vidéo HD (boucle), 3:10 min. courtesy de l’artiste et La GAD marseille.

vue de l’exposition Luna Park, Chapitre XIV, The Beekeeper’s Daughter

Amélie Laurence Fortin, Royal Pine – 2012, carton récupéré, acrylique, mélasse, courtesy de l’artiste et La GAD.